Loading...
Vie de l'OT

Conseil d’administration du 31 mars

Le 31 mars 2010 s’est tenu une réunion du Conseil d’administration de l’office.

L’ordre du jour traitait les points suivants :

– Arrêté des comptes de l’exercice 2009 – Vote du budget 2010 – Tarifs adhésions 2010 à l’Office de Tourisme de la Châtaigneraie

Présents : Mme Delouvrier, Mr Travers, Mr Vieyres, Mr Février, Mr Combelle, Mr Canches, Mme Couret, Mr Tourlan, Mr Sérieys, Mr Ponton, Mme Soubiron, Mr Manhès, Mme Rongier, Mr Caumon, Mr Rouquet

Pouvoir : Mme Escure, Mr Rigaudière, Mr Briant, Mme Chausi, Mme Teulière.

Excusés: Mr Broussal, Mr Barbecot, Mr Soisson, Mme Bourdillat

Absents: Mr Castanier, Mr De Bonnafos, Mr Raymond, Mr Bories, Mr Montin, Mr Rongier, Mr Blandino, Mr Cantournet, Mr Belaubre, Mme Beaupère, Mr Charmes, Mr Theil, Mr Gratient, Mme Lacaze, Mme Canet

Invités : Mr Cabanes Président Communauté de Communes Entre 2 lacs Mr Lafon Président Communauté de Communes Entre Cère et Rance Mr Labrunie Association Maison de la Châtaigne

Excusés Mr Boyer Commissaire au Comptes

Absents : Mr Bonnet Président Communauté de Communes du Pays de Montsalvy Mr Visinoni Maurice Président Communauté de Communes du Pays de Maurs

Madame Couret remercie les participants et demande à Mme Mathonier, Cabinet Ardourel et Mathonier, expert comptable de l’office de tourisme, de présenter les comptes de l’exercice 2009. Mme Mathonier donne lecture de l’ensemble du compte de résultat et du bilan. Le compte de résultat détaillé et le bilan sont remis à chaque membre du Conseil d’Administration.

Monsieur Manhès commente les éléments suivants : Le montant des subventions d’exploitations (page 8) est moins élevé par rapport à 2008 : 424289,45€ / 444650,99€, ceci est du tout d’abord à la dissolution de la Communauté de communes de la Haute Châtaigneraie (14850,29€), cette somme a été pour partie intégrée par la Communauté de communes du Pays de Montsalvy, l’autre partie restant à la charge de l’Office de Tourisme. De plus en 2008, nous avons eu un versement par la Région de 34206€ qui correspond à une subvention de 2007. Il est à noter également que des subventions supplémentaires (non prévues dans le budget prévisionnel 2009) ont été perçues pour l’aménagement du Point Accueil de Laroquebrou (2490€) et pour la réalisation du topo guide de randonnées via l’entente Vallée du Lot (9000€).

Cette année les transferts de charges ont été moindres par rapport à l’année 2008. En effet les transferts de charges se composent de remboursement de charges. En 2008 certains contrats de travail bénéficiaient d’aides CNASEA (9138,55€) ce qui n’est plus le cas cette année.

Madame Mathonier commente les dépenses. La taxe sur les salaires est en augmentation, le volume des salaires a augmenté, ceci est lié à l’évolution du point, puis à certaines salariées qui étaient en congés maternité et qui ont repris une activité à 50% et à 80%. Les congés payés sont une variation d’une année par rapport à l’autre. Les dotations aux amortissements (page 10) sont liées aux investissements notamment à l’achat des écrans. Les dotations aux provisions correspondent aux indemnités de fin de carrière. Elles sont calculées en fonction de différents critères (l’âge des salariés, les salaires, l’âge qu’ils auront au moment du départ en retraite) Cette provision permet de couvrir le passif social.

Au regard de ces éléments les charges sont supérieures aux produits.

Madame Mathonier présente le bilan (page 1,2), « le bilan est une photographie à une date donnée ».

Les investissements (21367€) représentent l’équipement de l’association, l’actif s’élève à 219383€.

Les fonds propres de l’association s’élèvent à 108426€. Mme Mathonier précise que « la perte de cette année – 21001€ est largement comblée par les réserves ».

Mr Tourlan demande si les apports des anciens offices de tourisme sont intégrés dans les 72234€.

Mr Manhès précise que les 53278€ constituent le fond de roulement de l’association et qu’ils sont inclus dans les 108426€ de fonds propres.

Mr Manhès tient à préciser que par rapport au budget prévisionnel 2009 nous avions prévus de « puiser » dans nos réserves à hauteur de 56126€, or au final nous avons pris 21000€. Ce qui est « moins mauvais que ce qui était prévu ».

Mr Caumon demande si le financement de la Région est toujours établi sur le montant de la taxe de séjour. Monsieur Balmisse lui répond que pour 2009 c’est toujours le cas mais que les règles de financement vont changer pour 2010.

Madame Couret soumet au vote du Conseil d’Administration le compte de résultat 2009.

Le compte de résultat est adopté à l’unanimité.

Présentation du budget prévisionnel 2010 par Mr Manhès, Trésorier de l’Office de Tourisme

Sur les charges de personnel : on prévoit 10000€ de plus sur le budget. Ceci est en partie lié au passage de 50 % à 80 % d’une salariée de l’Office.

Sur le fonctionnement : on budgétise 90300€ par rapport à un réalisé de 86155,92€. Cette augmentation est due au coût des locaux. En effet nous avons eu une augmentation régulière sur ces 3 dernières années (conf doc remis le jour de la réunion).

Monsieur Manhès précise « on est sur un prévisionnel donc sur des arrondies plus que sur des vrais augmentations »

Sur les frais de Promotion Editions, on note une augmentation qui est due à la réédition de la carte touristique.

Pour le topo guide de randonnées pédestres, on prévoit 2000€. Monsieur Balmisse précise que ces 2000€ sont liés à un surcoût d’édition de fiche de randonnées de même qualité que celles qui seront éditées dans le topo guide. Ces fiches seront à la vente dans les Points Accueil. Mme Soubiron confirme que ce choix a été validé par la commission randonnée.

Monsieur Balmisse indique que la filière moto est une opération imposée par le cahier des charges de la Région. En effet, cette année la Région demande au ALT de participer à une opération de promotion dans le Plan d’Actions Régional, il s’agit des filières suivantes : bien-être, moto, cyclotourisme, tourisme à la ferme, neige. L’office de tourisme s’est positionné sur la filière moto, un circuit de découverte a déjà été établi.

Monsieur Manhès indique que l’opération d’été au Château de Laroquebrou ne sera pas renouvelée, c’est la Mairie de Laroquebrou qui organise cet évènement.

Monsieur Manhès présente les recettes prévisionnelles 2010. Les dotations des communautés de communes et le reversement de la taxe de séjour sont présentés séparément cette année. C’est une présentation qui nous est demandée par la Région afin de faire ressortir le montant de la taxe de séjour perçue par le territoire. Mr Manhès précise que la taxe de séjour n’est pas un impôt direct et que mieux elle est perçue moins cela impacte les ressources de la collectivité.

Mr Manhès explique que le budget est équilibré avec une ligne fonds propres à hauteur de 68860,55€. Suite à la réunion de bureau du 18 mars l’office de tourisme a demandé 35000€ de dotations supplémentaires aux collectivités. Cette dotation a été refusée et les Présidents de Communautés de communes ont demandé à l’office de puiser sur ces fonds propres. Les fonds propres sont à hauteur de 108426€ dont 53278€ d’apport des anciens offices de tourisme. Monsieur Manhès reconnaît qu’ « on fait un prévisionnel qui n’est pas forcément optimiste, si on va chercher 68860,55€, je ne prends pas le risque d’être en dessous des 53278€, on met en danger l’association, je ne veux plus être Trésorier dans ce cas là, car un administrateur est responsable des fonds de l’association ».

Mr Rouquet : « au pire ça tient cette année et ça explose l’année prochaine »

Mr Manhès : « il faut en être conscient, c’est pessimiste mais réaliste et toutes les idées en terme de recettes supplémentaires sont les bienvenues »

Mr Rouquet : « la taxe de séjour est un impôt qui ne coûte rien aux collectivités »

Mr Manhès : « pour l’instant nous bénéficions d’une exonération ZRR qui représente environ 35000€ de charges en moins si cette exonération s’arrête cela va devenir très compliquée. »

Mr Combelle demande pourquoi le montant de la taxe de séjour sur Entre 2 lacs est moins élevé compte tenu du nombre de lits marchands sur le territoire.

Mr Cabanes explique que la taxe perçue sur les emplacements de campings est moins importante.

Mr Rouquet souhaite connaître la position des Présidents par rapport à cette situation, ce n’est pas les cotisations qui vont faire fonctionner l’office.

Mr Manhès : « les contributions des communautés de communes ne couvrent pas les frais de personnel, les loyers sont supportés par l’office de tourisme depuis que nous sommes en ALT, auparavant les anciens offices de tourisme ne payaient pas de loyer »

Mr Tourlan : « à Maurs c’est gratuit, sur Cère et Rance 2 loyers sont perçues au Rouget et à Saint Mamet, il y a des disparités entre les collectivités ».

Mr Manhès fait remarquer que le loyer à Maurs est gratuit mais que le chauffage est en continuelle augmentation compte tenu du manque d’isolation du local.

Mr Cabanes : « on a du mal à se mettre d’accord entre Président et notamment par rapport à Saint Mamet, je parle sous couvert de mon collègue Mr Lafon, d’où la signature d’un avenant cette année afin de se laisser le temps de préparer la nouvelle convention. On a conscience de la difficulté dans laquelle cela vous met et le découragement des gens qui travaillent dans la structure car on est en train de leur dépenser leur sueur. On se reverra pour en discuter entre Présidents c’est prévu le 18 mai. On s’engage à prendre une décision et à éviter que ce type d’exercice soit reconduit l’année prochaine »

Mr Lafon précise que Cère et Rance est prêt à concéder une augmentation de 5 %.

Mr Cabanes « on apporte nos contributions et ensuite le Conseil d’Administration prend les décisions »

Mr Rouquet soulève une certaine ambiguïté sur la position de l’office de tourisme qui est un organisme pris entre 2 systèmes : privé et public.

Mr Cabanes demande s’il peut diffuser les documents remis ce soir afin d’en informer les maires de sa collectivité.

Mme Couret lui confirme qu’il peut le faire.

Mme Couret explique que licencier du personnel n’est pas l’objectif de l’ALT. L’ALT est là pour dynamiser un territoire et créer des emplois.

Mr Sérieys demande que chaque communauté de communes assure une sécurité sur les années à venir.

Mr Ponton interpelle les Présidents de Communauté de Communes « vous n’avez pas envie que ça marche ? Nous ne sommes pas au courant et nous ne comprenons pas. Expliquez nous ce qui se passe »

Mr Cabanes répond : « je fais partie de ceux qui estime qu’un point accueil par territoire cela suffit, si une collectivité en a un de plus elle paye plus »

Mr Lafon poursuit « la communauté de communes entre Cère et Rance passerait de 80000 à 140000€ ce qui n’est pas envisageable »

Mr Caumon estime qu’un point accueil par canton c’est suffisant mais une amplitude d’ouverture plus grande pourrait être envisagée.

Mr Lafon explique qu’il y a un historique entre les communautés de communes et que cela n’a jamais été conflictuel jusqu’à maintenant.

Mr Caumon pense qu’il faut parfois se remettre en cause, le rôle de l’office est d’accueillir les touristes.

Mr Balmisse : « l’office de tourisme est ouvert du lundi matin au dimanche midi »

Mme Delouvrier : « les points accueils ne sont pas ouverts tout le temps, il faut se mettre à la place du client ».

Mr Ponton demande s’il est possible de revoir les horaires d’ouverture dans la prochaine convention.

Mr Balmisse lui répond que c’est possible, mais si l’on veut être ouvert tous les jours, il faudra mettre les moyens financiers et humains.

Mme Rongier pense qu’il est difficile de satisfaire tout le monde.

Mme Couret : « si on veut faire de l’accueil il faut se donner les moyens »

Mr Balmisse : « les ouvertures ont été fixées par convention à partir de statistiques de fréquentation, ces décisions ont été prises d’un commun accord, la convention fixe l’ouverture des pavillons à un jour sur deux et il faut arrêter le mauvais esprit local qui tend à laisser sous entendre que les points accueils sont tout le temps fermés ». Certains chiffres de fréquentation ont fait apparaître qu’il n’était pas nécessaire d’être ouvert en permanence.

Mr Ponton confirme que ce sont les locaux qui se plaignent et non les touristes.

Mr Sérieys souhaiterait qu’il y ai moins de points accueil sur le territoire mais qu’il soit plus ouvert.

Mr Ponton considère que si les points accueil sont plus ouverts cela va entraîner des coûts supplémentaires.

Mr Combelle tient à préciser à Mme Couret qu’au sein des collectivités il n’a jamais été question de licenciement du personnel de l’office. De plus les conditions de travail du personnel ont évolué depuis le passage en ALT, avant les heures supplémentaires n’étaient pas payées et la convention n’était pas appliquée.

Mr Manhès tient à préciser que les 35000€ demandés aux collectivités n’ont jamais été liée à une augmentation du personnel.

Mr Février estime que si nous ouvrons tous les points accueil en permanence et si les missions sont les mêmes, il faudra augmenter le personnel car la charge de travail ne diminuera pas.

Mr Manhès pense qu’au niveau des ouvertures il y a un réajustement à faire en interne, par exemple l’ouverture de Laroquebrou le vendredi à la place d’un autre jour, mais l’amplitude d’ouverture est bonne. On n’a pas forcément toujours besoin d’avoir quelqu’un en face pour avoir le renseignement. A l’heure actuelle l’office possède des bornes d’information via les écrans et le site internet qui est mis à jour régulièrement. On a un fonctionnement qui ne coûte pas beaucoup plus cher depuis 3 ans, il s’agit de le conforter ce qui permet de travailler sereinement. Il tient à faire remarquer que nous avons un outil qui est cité en exemple au niveau de la Région.

Mme Couret soumet le budget prévisionnel 2010 au vote : 3 abstentions : Mr Rouquet s’abstient car il n’y a pas de décision ferme des collectivités. Mr Tourlan s’abstient car c’est déjà la deuxième année qu’on équilibre le budget avec les fonds propres. Mr Vieyres s’abstient car cela ne lui convient pas d’équilibrer le budget avec 68000€ de fonds propres. Afin d’améliorer les recettes on peut faire 2000€ de produits financiers et réaliser des économies sur certains postes de dépenses.

Le budget prévisionnel est adopté.

Mr Lafon : « on sera bien obligé d’augmenter notre participation ».

Mr Cabanes rajoute : « on a aucune envie de voir disparaître l’ALT ».

Mr Vieyres explique que le tarif de base des cotisations fixé à 30€ « passe mal » auprès de certains présidents d’association.

Mr Manhès : « si une association ne peut pas donner 30€, il vaut mieux qu’elle arrête tout de suite ».

Mr Cabanes : « quand j’entends les propos qui sont tenus par certains élus, certaines personnes n’ont pas compris ».

Mr Manhès : « certaines personnes n’ont pas envie de comprendre »

Mr Rouquet : « les cotisations ne sont pas exorbitantes par rapport à d’autres Offices de Tourisme, il faut que les prestataires jouent le jeu ».

Mr Balmisse fait part d’une réflexion au niveau départemental en vue de l’harmonisation de l’ensemble des cotisations.

Mr Tourlan en tant que Président de la Ronde de la Châtaigneraie s’interroge quant aux nouvelles modalités d’adhésion concernant les associations. Jusqu’à la création de ALT la ronde était un pur produit de l’office de tourisme du Pays de Montsalvy, en 2007 une association a été créée.

Melle Capredon lui répond que la répartition du travail et l’organisation générale de la manifestation a déjà fait l’objet d’une réunion avec la collectivité. Il y a eu une période de transition durant laquelle l’office de tourisme a soutenu l’association. Aujourd’hui vu le nombre d’association sur le territoire, il faut se rendre compte que l’on ne peut pas continuer à faire un certain travail pour une association plutôt qu’une autre.

Mr Manhès « quand c’est gratuit on ne réfléchit pas, quand on paye on commence à devenir intelligent ».

Mr Balmisse prend pour exemple le cas de l’office de tourisme d’Allanche qui dans le cadre d’un partenariat avec 3 associations se voit reverser une prestation de 24000€.

Mme Couret soumet au vote le tarif des cotisations. Elles sont votées à l’unanimité.

Mr Vieyres et Mr Février demandent si l’on peut arrondir le tarif de 14,42€/heure à 15€. Cette proposition est adoptée.

Compte tenu de l’absentéisme de certains membres aux réunions et de la difficulté à obtenir le quorum, Mr Manhès propose de réduire le Conseil d’Administration de 39 à 19 membres.

La liste des membres du Conseil d’Administration sera envoyée avec la convocation à l’Assemblée Générale et une assemblée générale extra ordinaire sera organisée au préalable pour mettre en place le nouveau conseil d’administration.

Michèle Couret remercie les participants, la séance est levée à 23h.

Michèle Couret Présidente de l’Office de Tourisme Châtaigneraie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *